l'association
présentation
son objectif



 
 
la dyslexie
c'est quoi ?
liens utiles
textes de lois
 
la recherche
Journées des Dys à travers la France 2018

Gard

Télécharger l'affiche >>>


Vaucluse

Télécharger l'affiche >>>
Télécharger le programme >>>
Télécharger le livret Dys >>>
Télécharger le compte-rendu de l'assemblée générale du 10 septembre 2018 >>>




Nîmes



SAINT-JULIEN-DE-CONCELLES



DIEPPE




EDITORIAL n° 1 

La loi de 2005 relative au droit des personnes handicapées s'est vue complétée par la convention de l'ONU. 
Ratifiée par la France en 2010, la convention de l’ONU relative aux droits des personnes en situation de handicap est basée sur un paradigme du handicap évolutif qui aujourd'hui est nommé : processus de production du handicap*. C'est à dire que le handicap est le résultat d'un désajustement entre les individus tels qu'ils sont et ce que la société est capable de leur donner. *(« La notion d’interaction « personne » et « environnement » comme cause de situation de handicap (colloque Convention de l’ONU Décembre 2012 Paris) ».

Notre place d'association Des Dyslexiques de France : Dans la responsabilité citoyenne dont parle le Président de la République, est celle de ceux qui sont les témoins des mécanismes en jeu pour la production du handicap, que constitue la dyslexie, pour des enfants et des jeunes, à devenir des citoyens autonomes capables d'exercer une profession, leur citoyenneté et de tenir debout seuls et pour des adultes dyslexiques, dans l'exercice de leurs capacités et de leurs citoyenneté. 

En ce qui concerne l'éducation nationale, il n'y a pas de doute qu'elle devient un processus de production du handicap, dès lors qu’elle ne met pas à la disposition des élèves dyslexiques le minimum requis d'outils aidants que constituent les ordinateurs et correcteurs d'orthographe ; puisqu’ elle fait que chaque famille négocie ces outils comme une faveur en prouvant sans cesse et justifiant, années après années à n'en plus finir, ce besoin auprès des différents instances en charge (semble-t-il) de chercher non ce qui pourrait aider mais ce qui pourrait être refusé . 

L'exemple de fonctionnement pour l'attribution du droit à utiliser des ordinateurs se reproduit pour d'autres situations qui deviennent handicapantes pour les jeunes au moment même où la société est sensée les aider à sortir du handicap par des moyens simples, par la bienveillance qui doit accompagner la formation de notre jeunesse. 

La loi est là, complétée par la convention qui lui est ultérieure. Mais au lieu d'être dans la diligence, à un moment ou plus que jamais l'impact des politiques d'éducation ressurgit dans l’actualité, nous ressentons une plus grande sévérité dans l'attribution des aides et cela même lorsqu’elles ne comportent aucun coût. 

Cette souffrance des familles ne peut être ignorée. Ces parents (le plus souvent il s’agit des mamans) qui ont délaissé leurs carrières pour aider leurs enfants voient leurs efforts anéantis par un système de décisions dans l'application de la loi de 2005 ne tenant pas compte de l'application de la convention de l'ONU et devenant même un processus de production de handicap. 

Dyslexiques de France se doit d'éclairer le débat public et les autorités de l'état, sur les expériences de terrain et des usagers, au nom des personnes et des professionnels  engagés dans cette problématique de santé publique et d'éducation mais aussi d'économie sociale et solidaire. 

La présidente 
Concepcion El Chami 
 
 
Nous avons besoin de votre soutien : faites connaître l’association, participez par un don, une adhésion...

Télécharger l'édito >>>

notre avis : articles
avis des professionnels
articles des professionnels
 
documentation
notre bulletin
documents utiles
articles
témoignages
bibliothèque
questions - réponses
 
 
contact
Actu